Ciste ladanifère ou Cistes ladanifères ???

 

Pour savoir précisément de quel produit on parle:

Cistus ladaniferus L. var. beta maculata Dun.
Famille des Cistacéacées

Le nom, “Kistè” en grec, qui veut dire “capsule”, fut donné en raison de la forme du fruit. Le nom de la gomme produite par la plante “labdanum” ou “ladanum” vient de son nom persan “Lãd”.

 

Description:

Cet arbrisseau vivace, à tiges élevées, peut atteindre deux mètres. Les tiges portent des feuilles pérennes, vert clair, de forme allongée. Les fleurs, solitaires, apparaissent dès le mois d’avril. Elles présentent de grandes corolles formées généralement de cinq pétales blancs, marqués d’une tache pourpre foncé vers le centre de la fleur, d’où le nom “larmes du Christ” de la fleur, en Andalousie.

Toute la plante, mais surtout les feuilles, produit un exsudat résineux, très odorant, le labdanum, qui la protège d’une excessive évaporation. C’est cette gomme qui fait l’intérêt de la plante.

 

Récolte :

La meilleure période de récolte se situe en plein été (juillet- août), car la chaleur favorise la production de l’exsudat. Les rameaux feuillus, à l’état sauvage, sont cueillis à la faucille.

 

Usages :

On retrouve des traces de l’utilisation du labdanum dès la plus haute antiquité à Carthage et en Egypte. Il faisait partie des composants de la “parfumerie royale perse” d’Ahassuerus. Hérodote raconte qu’on le recueillait en peignant le pelage des chèvres.
On en faisait des boules, forme sous laquelle le labdanum était importé pour la parfumerie et la pharmacie.

Le ciste a un usage médicinal, surtout externe (propriétés hémostatiques, cicatrisantes et anti-rides), mais il est principalement utilisé en parfumerie.

 

Traitements:

Différents traitements de distillation et extraction, sur plante fraîche ou sèche, permettent d’obtenir des produits variés. Le ciste est un des rares végétaux possédant une note ambrée. Il joue un rôle important en parfumerie, puisque de cette même plante sont obtenus la gomme labdanum, l’huile essentielle et le résinoïde de labdanum, la concrète et l’absolue de ciste, bien entendu l’huile essentielle de ciste…

 

L’huile essentielle

Elle est obtenue par distillation à la vapeur sous pression des rameaux feuillus de C. ladaniferus var. maculatus. Le rendement, très faible, se situe autour de 0,1 %.

 

Composition :

La composition de l’huile essentielle de ciste est très complexe, plus de 250 constituants ont été détectés. On y retrouve diverses structures : terpènes, sesquiterpènes, aromatiques, alcanes et diterpènes (principalement à squelette labdane). Ces derniers représentent des structures caractéristiques des dérivés du ciste et sont responsables de l’odeur ambrée.

La fraction hydrocarbonée représente environ 40 % de l’huile essentielle. Les hydrocarbures majoritaires (>1 %) sont les a pinène, camphène, isopropyl méthyl benzène, limonène, p-diméthylstyrène, guaïadiène 3,7, aroma- dendrène, allo aromadendrène, 1,5 -cis-aromadendr-9-ène, et lédène. Ils sont accompagnés par une grande quantité d’hydrocarbures mineurs, notamment des labdènes.
Parmi les constituants oxygénés, dont une liste exhaustive ne pourrait être dressée ici tant elle est longue, on trouve :

Oxydes : 1,8 cinéole, nérol oxyde, sclaréol oxyde, 6,8,-époxy menthène-1, cis et trans rose oxyde, pinène oxyde, ambrox, cis et trans linalol oxyde, 6-oxo-isoambrox.
Aldéhydes : a et g aldéhyde campholéniques, cuminaldéhyde, nonanal, tétradécanal, myrténal, b cyclocitral.

Cétones : triméthyl-2,2,6- cyclohexanone, cis et trans tagétones, acétophénone, trans nonène-3-one-2, camphre, carvone, pinocamphone, isopinocamphone, pinocarvone, 6-acétoxy-11-nor-drim-7-ène-9-one.
Esters : acétate de bornyle, de trans pinocarvényle, de myrtényle, dihydrocinnamate d’éthyle et de méthyle.
Alcools : linalol, trans pinocarvéol, bornéol, terpinène-4-ol, palustrol, lédol, viridiflorol, cubéban-11-ol.
Alcools diterpéniques : 15-nor-labdan-8-ol, labd-8(17)-en- 15-ol, labd-7-en-15-ol, labd-8-en-15-ol.
Phénol : eugénol, carvacrol.
Acides : acide nonanoïque, décanoïque, géranique, dihydrocinnamique, a campholénique et a campholytiques. Ces deux derniers représentent environ le tiers de la fraction acide et sont réputés renforcer la caractéristique ligneuse et résineuse de l’essence. L’acide dihydrocinnamique, de même que l’eugénol, apportent une contribution plus balsamique. Les acides diterpéniques, de même que les oxydes, esters et alcools diterpéniques renforcent le caractère ambré de l’essence.

 

L’absolue

La concrète de ciste est obtenue par extraction au solvant des parties aériennes de la plante. Le solvant est éliminé par concentration de l’extrait. Rendement : 5 % environ.

L’absolue de ciste est obtenue par lavage à l’éthanol de la concrète. L’opération de lavage est suivie d’un glaçage et d’une filtration qui permettent d’éliminer les cires. La concentration de la phase alcoolique livre l’absolue. Rendement sur concrète : 65 % environ.

Les extraits de ciste contiennent une fraction volatile qualitativement proche de celle de l’huile essentielle dont la composition est extrêmement complexe. A cette fraction volatile s’ajoutent des composés plus lourds, cires (surtout dans la concrète), résines, tannins, et surtout dérivés polyterpéniques.

L’analyse des extraits de ciste s’effectue, comme pour celle des extraits de labdanum, par le biais d’un “tri chimique” permettant la séparation des différentes familles de constituants.

Les constituants diterpéniques responsables de la note ambrée sont présents en plus grande quantité dans la concrète et l’absolue.

La fraction la plus volatile est constituée de terpènes, d’alcools et de cétones, parmi lesquels on retrouve les a pinène, p diméthyl styrène, aromadendrène, allo- aromadendrène, 1,5 cis aromaden-9-ène, lédène, trans pinocarvéol, bornéol, palustrol, lédol, cubéban-11-ol, copabornéol, triméthyl-2,2,6-cyclohexanone, trans nonène-3-one, pinocamphone et isopino-camphone.
Une fraction plus lourde est constituée de diterpènes, tels les Labdène-7,8-ol-15, labdène-8,9-ol-15, labdène- 8,20-ol-15, acide labdanolique, acide labdène-7,8-oïque, acide labdène-8,9-oïque, acide labdène-8,20-oïque.

D’autres acides sont présents dans les extraits. On y trouve des acides aromatiques : acide benzoïque, cinnamiques (cis et trans), anisique, phényl- propanoïque, et des acides gras : palmitique, stéarique, eicosanoïque… Ces acides sont aussi présents sous la forme de leurs esters éthyliques dans l’absolue.

Les extraits de ciste contiennent enfin divers alcanes.

 

Enfin le résinoïde de Labdanum….

Le Labdanum, exsudat des rameaux de ciste sert de matière première à de nombreux dérivés à note ambrée. Il représente l’un des rares cas de note ambrée dans le monde végétal.

Les parties aériennes de la plante sont immergées dans de l’eau chaude carbonatée. L’acidification du milieu permet la séparation de la gomme brute. Cette dernière, masse pâteuse à odeur douce et ambrée, est essorée et séchée. Le résinoïde labdanum est obtenu par l’extraction éthanolique de la gomme, suivie d’une concentration. Le rendement est de 75 % sur la gomme.

L’analyse du résinoïde labdanum est extrêmement complexe et a donné lieu à de très nombreuses études. La composition des extraits de labdanum est si riche qu’on ne peut l’appréhender simplement. Ainsi les analyses comprennent en général un “tri chimique” des espèces en présence, c’est-à-dire la séparation des familles de constituants; on isole ainsi les fractions les plus lourdes (tannins, stériles, insolubles), les acides, les phénols et les neutres. L’analyse se fait ensuite famille par famille, moyennant éventuellement une dérivation (transformation chimique), et l’on comprendra aisément qu’il devient difficile d’annoncer des valeurs quantitatives précises de la teneur de chaque constituant dans le résinoïde.

Les constituants les plus remarquables du résinoïde sont les diterpènes à squelette labdane.

On les retrouve sous diverses formes tels l’acide labda- nolique, l’acétoxy 15 labdanol-8, ou l’acétoxy labdène-8,9. Ces constituants participent à la note ambrée profonde et tenace du résinoïde.

 

On en fait 2 spécialités, toujours aussi pures mais non naturelles puisque la chimie intervient.

A la complexité naturelle du ciste s’ajoutent les effets de procédés : les structures se modifient notablement par contact avec l’éthanol (phénomène d’estérification -on retrouve ainsi les labdénoates d’éthyle dans le résinoïde), ou par effet thermique. Les fabrications peuvent être conduites de manière à obtenir des caractéristiques olfactives particulières.

Le résinoïde et la gomme labdanum sont à la base de ces deux produits très différents :

Le Labdasur, liquide de couleur jaune à brun, a une odeur ambrée, balsamique fine, douce et tenace.

« Eclat de Ciste » est obtenu à partir de la concrète par différents procédés physiques et chimiques. Liquide à température ambiante et de couleur brun à vert clair, cette spécialité à l’odeur puissante, verte, ambrée et chaude, est destinée à la parfumerie fine. Le produit obtenu est parfaitement soluble dans l’éthanol.

 

Vous retrouverez l’huile essentielle de Ciste, l’absolue de Ciste dans la boutique proxisanté et très prochainement Cistasur et Eclat de Ciste.

 

 

 

6 Responses

Write a Comment»
  1. Lors de notre super « stage savon-cosméto » dans le LOT en compagnie de Cristinou, nous avons pu admirer un tout petit buisson avec des fleurs blanches aux pétales de papier crépon. Je n’en avais encore jamais vu en vrai mais j’ai tout de suite reconnu un ciste. Mais les fleurs n’avaient ni taches pourpres ni feuilles collantes et c’était donc du « ciste de Montpellier » … une bien jolie plante tout de même.
    Pour se consoler nous avons usé et abusé de la sélection de fragrances de la boutique.
    Pour moi : musc blanc dans mon savon au lait d’ânesse. Il embaume et j’attends impatiemment la fin de son temps de cure. J’ai aussi essayé miel-amande, rose et mimosa : à tomber
    Merci Philippe

  2. Le Ciste ladanifère à besoin d’un sol siliceux pour s’épanouir.
    Dans le Lot, les sols sont plutôt calcaires donc on ne peux retrouver Ciste ladanifère mais effectivement du Ciste de Montpellier qui lui ne produit pas de Labdanum.
    Quant aux fragrances Miel Amande, Rose et Mimosa, je vais essayer d’en trouver de moins bonnes juste pour ne pas tomber de trop haut…
    Portez vous bien Emma,
    @ bientôt
    Philippe

  3. Ô que non Philippe, ce serai bien trop dommage … car ce genre de chute parfumée ne fait pas de bleus mais met plutôt du soleil au cœur au milieu des nuages du quotidien !!!
    @ bientôt
    Emma

  4. bon depart

  5. Teamet på Madame Tussauds tilsynelatende gikk langt for å sikre at hver eneste dimensjonen i Kardashian kropp ble korrekt representert på hennes voks motstykke.
    [url=http://www.aamliavisa.no/bilder/christian/shoes-of-christian-louboutin.cfm]shoes of christian louboutin[/url]

  6. Tiltaket av flyselskaper suksess er det styrke til å dominere markedet. Ikke bare selger sine tjenester med lav pris, men må sette sikkerheten i forkant, og også etterfulgt av sosialt ansvar, og som alltid gjør et christian louboutin collections godt omdømme shoes of christian louboutin i dette landet.
    [url=http://www.aamliavisa.no/bilder/christian/online-christian-louboutin-sale.cfm]online christian louboutin sale[/url]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>